Le 22 juillet 2014, dès 7h, ce matin les femmes de la coopérative se sont installées pour faire leurs travaux d’artisanat.

DSCN2218

Un petit groupe assemble les fibres en fines cordelettes qui serviront à lier les roseaux de sorgho pour la confection des nattes. Quelques fils sont roulés sur les cuisses, puis d’autres sont ajoutés au fur et à mesure pour faire un fil torsadé et solide.

Deux femmes frappent les feuilles fraîchement coupées de sisal (agave sisalana) pour en extraire les fibres. Sur un tronc de bananier, deux autres raclent ces fibres pour en sortir une substance verte, afin qu’il ne reste que la fibre blanche, qui sera ensuite séchées au soleil.
Deux femmes frappent les feuilles fraîchement coupées de sisal (agave sisalana) pour en extraire les fibres. Sur un tronc de bananier, deux autres raclent ces fibres pour en sortir une substance verte, afin qu’il ne reste que la fibre blanche, qui sera ensuite séchées au soleil.

DSCN2242

Les nattes serviront de tapis sur le sol en terre battue, pour poser le matelas, elles peuvent aussi servir de linceul pour les plus pauvres, …

DSCN2227

DSCN2264Les nattes serviront de tapis sur le sol en terre battue, pour poser le matelas, elles peuvent aussi servir de linceul pour les plus pauvres, …

DSCN2219Les cordelettes et cordes ainsi façonnés, serviront à de multiples usages.

DSCN2269Les bébés et enfants en bas âge sont avec leur maman, Claudine donne de la bouillie à son petit Ossène.

DSCN2285Les représentants de l’équipe de foot locale viennent récupérer les ballons

Vers 11h, nous accueillons les enfants pour de nouvelles activités d’éveil.

  • Alexandra leur apprend le tricotin avec les doigts, pour faire des rubans de laine.
  • Marie et Alexandre leur apprennent à fabriquer des bracelets avec des élastiques
  • Annie fait des jeux avec les balles multicolores avec les plus petits…

Ils reprennent les comptines en français apprises hier.

Le menuisier a terminé les étagères de la bibliothèque, nous en profitons continuer le rangement des livres pour adultes, jeunes et enfants. Malheureusement nous n’avons plus de place pour ranger les jeux, ils resteront dans les cartons, mais accessibles.

Chacun des enfants explique son parcours et ses projets, ses rêves … À la fin de la rencontre pour nous remercier,  Balthazar nous fait une démonstration de ses talents de chanteur Jazzy a cappella, plutôt pas mal…

Chacun des enfants explique son parcours et ses projets, ses rêves … À la fin de la rencontre pour nous remercier, Balthazar nous fait une démonstration de ses talents de chanteur Jazzy a cappella, plutôt pas mal…

Notre quête de parrains et marraines, doit rester une des priorités de l’association. La réduction de la pauvreté à Bwira, comme partout dans le pays sans minimiser l’importance de l’accessibilité à l’eau potable ou à l’électricité, doit passer par la lutte contre l’échec scolaire. Combien de femmes nous ont exprimées leur regret de ne savoir lire et écrire.

 Savoir lire et écrire est essentiel pour lutter contre l’exclusion.

Le parrainage, avec ses contrôles réguliers de suivi scolaire est un moyen de réduire durablement la pauvreté à Bwira. Ces jeunes et ces enfants ont pleins de rêves légitimes, nous devons continuer à les soutenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :