Revue de presse. L’école pour les enfants : rejoignez l’ESPE de Niort et Solidarité Laïque pour nous aider à relever ce défi !

 

Retrouvez l’intégralité de l’article dans la Nouvelle République du 24 septembre 2018 en cliquant ici.

Prochain point de rencontre : demain samedi 28 et dimanche 29 septembre 2018.

Retrouvez-nous sur notre stand dans l’ECO FESTIVAL « ça marche! »

Lieu : Domaine des Loges, à Parthenay (79). Accès_domaine des loges

Vous aurez tout le loisir d’adhérer sur place, de participer par le parrainage de l’école maternelle en raison d’un montant régulier fixé par vous-même, pour les 3 prochaines années. Tout votre argent servira à payer les salaires de deux enseignantes.

Pour rappel : tous vos dons sont déductibles d’impôts.

Vous pourrez aussi admirer et acheter l’artisanat créé par les parents regroupés dans la coopérative des femmes Abihuje communément connue sous le nom d’Abahuje uBwira.

SOIRÉE RWANDAISE AU Pôle Universitaire de Niort LE vendredi 27 JANVIER 2017

qr-bwira

De la part de L’équipe Direction Bwira.
Il s’agit d’un collectif de 6 étudiantes en Master 2 de l’ESPE de Poitiers porteur d’un grand projet: Direction Bwira.
« Vous en avez peut-être déjà entendu parlé au sein du Pôle universitaire mais nous venons vers vous pour vous donner de plus amples informations mais aussi pour vous inviter à une soirée que nous organisons au sein de l’ESPE sur le Pôle Universitaire Niortais au mois de janvier.
Nous vous proposons donc de nous retrouver le 27 janvier à 18:00 dans l’espace cafétéria du PUN pour découvrir notre projet, nos actions et le but de tout cela. Les inscriptions pour la soirée sont jusqu’au 19 janvier.
Réservation au:
mail: nathalie.moreau@etu.univ-poitiers.fr
soiree-rwanda-jpeg-1
Téléchargez l’affiche-soiree-rwandaise-27-janvier-2017 ou le flyer-soiree-rwandaise-27-janvier-2017 et n’hésitez pas à les disperser tout autour de vous!
Nous vous joignons également notre compte Facebook, Twitter ainsi que notre cagnotte Leetchi.
On compte sur vous pour nous aider à mener à bien toute cette aventure et on espère vous voir le 27 janvier (et en nombre!)
Bonnes vacances à tous!
L’équipe Direction Bwira.

Si vous êtes venus au marché de Noël de La Mothe-Saint-Héray (79) ce week-end…

… hier et aujourd’hui, vous n’avez pas pu ne pas remarquer nos sympathiques hôtesses qui vous ont accueillis avec le sourire chaleureux. Un clin d’œil à tous ceux qui ont acheté les cadeaux aux couleurs de la solidarité.

Si toutefois vous n’y étiez pas, ces photos vous donneront l’idée de l’ambiance festive, pour vous donner l’envie de venir, une prochaine fois. Justement un prochain rendez-vous : le samedi 17 décembre 2016, à partir de 18h, soirée de partage.

Nous vous proposons de faire un retour sur le voyage de cet été à Bwira, échanges et visionnage de quelques photos.

Repas sorti du panier.

Vous avez envie de rencontrer nos adhérents, nos parrains et marraines? Vous voulez en savoir plus sur notre association, pour mieux participer?

Prenez contact avec nous à : association.ubuntu@gmail.com pour nous confirmer le nombre que vous serez (eh oui, vous pouvez venir accompagnés), et avoir l’adresse du rendez-vous !

Retour sur notre séjour de Juillet 2015. Le lac Kivu

Nos séjours au Rwanda, c’est aussi une (re)découverte du pays qu’un chanteur local a baptisé « le pays au printemps perpétuel », mondialement connu sous le nom de « Pays aux Milles Collines ». Très beau, très vert, le Rwanda est situé dans la région des Grands Lacs Africains. Une des destinations touristiques à ne pas manquer : le lac Kivu pour la quiétude de ses plages. La température de l’eau est telle qu’on peut s’y baigner en tout temps.

On y arrive par la ville de Cyangugu, la ville de Karongi (Kibuye), ou la ville de Gisenyi.

Ici, nous sommes arrivés à Gisenyi pendant la nuit, il faisait noir et nous ne nous doutions pas que le matin nous nous réveillerons dans ce décor magique, sur une colline, avec la vue sur le grand lac qu’est le Kivu.

20150716_093429

20150716_100300

20150717_100841

Retour sur notre séjour de Juillet 2015. D’où viennent les demandes de parrainage?

De l’école!

Le directeur de l’école et l’ensemble de l’équipe enseignante, en collaboration avec les instances administratives, choisissent les enfants dont la situation socio-économique des parents, parfois l’absence de parents nécessité l’aide d’un parrain. Ce sont eux qui déterminent les enfants prioritaires. Leur choix est validé par le secrétaire exécutif du secteur qui délivre une attestation.

20150720_153229

20150720_154223

20150720_155237

20150720_155243

20150720_16291620150720_162920

20150720_163840

20150721_155055
L’équipe enseignante

20150721_155955

20150721_160031

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et après l'école, c'est la borne fontaine, chercher de l'eau
Et après l’école, c’est la borne fontaine, chercher de l’eau
La révision en attendant que le bidon d'eau soit rempli, car on est en période d'examens.
La révision en attendant que le bidon d’eau soit rempli, car on est en période d’examens. Depuis qu’elles savent que l’assiduité fait partie des critères pour être parrainées, leur motivation est grande. Elles méritent d’être soutenues. Parlez-en autour de vous. MERCI pour elles.

Album du chantier du bâtiment Marie, durant notre séjour de juillet 2015

Ici nous posons un acte de foi : le chantier devait se faire il y a un an, par les bénévoles de l’association.

Les démarches administratives, les saisons de pluie etc… ont fait que le démarrage a été reporté d’un an.

Les disponibilités des bénévoles n’étant plus les mêmes, nous avons confié la gestion à un chef de chantier. Ce qui change fondamentalement le devis.

Pour rappel, à quoi va servir ce bâtiment?

Aux formations et aux logements des formateurs et des visiteurs, venus du Rwanda, de l’Europe et d’ailleurs;

ludothèque, pour que les enfants en bas âge ;

médiathèque (quelques ordinateurs sont en route, à la disposition du public de Bwira, en priorité des jeunes) ;

les rencontres de la coopérative des femmes ABIHUJE lorsqu’elles font l’artisanat…

&

Aujourd’hui, il nous faut 18.000 € de plus pour terminer le 1er niveau.

Faites les dons, et partagez avec nous la joie de participer à la construction de ce lieu dans lequel nous projetons la valeur symbolique d’UBUNTU.

Parlez-en autour de vous!

Tous les dons faits à notre association sont déductibles d’impôts.

MERCI

… La vision devient réalité.

40 personnes employées par ce jour chaque jour : 22 hommes et 18 femmes. Tout le travail ou presque, fait par main d’homme. Et , ouvertes aux habitants de Bwira même s’ils n’ont pas de travail sur le chantier, des séances de réflexion et d’échanges collectives, sur les besoins en formation. Quels sont les savoir-faire que chacun souhaiterait développer? C’est un chantier, et déjà il remplit ce pourquoi il est en train d’être construit.

L’histoire racontée en photos

SAM_4859

FB_IMG_14367687536237865

FB_IMG_14367686326001328

SAM_4860

IMG_20150712_065419

SAM_4872

SAM_4867

SAM_4873

IMG_20150712_081147

SAM_5017

SAM_5022

SAM_5041

SAM_5055

SAM_5061

SAM_5064

SAM_5065

SAM_5070

SAM_5071

SAM_5075

SAM_5081

20150719_161431

20150721_094907

20150721_095600

20150722_142052

20150722_142117

20150723_110044

20150723_110219

20150723_110337

20150723_111033

20150723_111051

20150723_135800

 

Album du séjour solidaire du 7 au 28 juillet 2015

Quelques visites nous ont amenés à voir de près les plantations de thé

Une plantation de thé
Une plantation de thé

Nous avons rencontré quelques enfants parrainés, bien qu’ils ne soient pas encore en vacances.

Ils sont plutôt en période d’examens.

Les prochaines vacances, à la fin du 2ième trimestre, commenceront le lendemain de notre départ, le 30 juillet.

20150720_152652

A ceux que nous avons pu rencontré, nous avons remis un cadeau de la part de leurs parrains et marraines
A ceux que nous avons pu rencontré, nous avons remis un cadeau de la part de leurs parrains et marraines

SAM_5030SAM_5035

A ces deux-là, un cadeau spécial de bienvenue dans le parrainage!
A ces deux-là, un cadeau spécial de bienvenue dans le parrainage!

 

Nous avons passé une soirée avec presque tous les enfants parrainés, mais il faisait trop noir pour la photo... Et les quelques uns qui n'ont pas pu venir ce soir-là reviendront au début des vacances récupérer leurs cadeaux
Nous avons passé une soirée avec presque tous les enfants parrainés, mais il faisait trop noir pour la photo… Et les quelques uns qui n’ont pas pu venir ce soir-là reviendront au début des vacances récupérer leurs cadeaux.

 

Ils sont nombreux, ceux qui rêvent d'avoir un parrain, une marraine, pour les accompagner et les soutenir dans leur scolarité. FAITES PASSER LE MOT!
Ils sont nombreux, ceux qui rêvent d’avoir un parrain, une marraine, pour les accompagner et les soutenir dans leur scolarité. FAITES PASSER LE MOT!

Nous avons réalisé une installation électrique, avec un capteur solaire.

ça marche!

20150724_134840IMG_0230

Nous avons arpenté Bwira de long en large, de haut en bas…

SAM_5126

SAM_5115

SAM_5107

Nous avons rendu visite aux voisins, visité leur élevage,…

SAM_5130

SAM_5132

Nous avons ouvert un service de photocopie à Bwira!

SAM_5142

Nous avons remplacé une porte…

SAM_5020

Nous avons eu les soirées de partage : avec les enfants parrainés, avec les personnes qui travaillent sur le chantier, avec les membres de la coopérative ABIHUJE…

SAM_5154

Et bien plus encore… et nous avons pris l’habitude de rentrer à côté d’un nouveau chantier, où nous n’étions pas les seuls curieux à guetter la sortie de ce nouveau bâtiment de terre …

IMG_20150720_092147

28 juillet 2014, départ de Bwira.

Livre d’or du Centre Ubuntu à Bwira

 Christian a retranscrit dans le livre d’or :

 Du 7 juillet au 28 juillet 2014, ont séjourné dans ce centre :

  • Alexandra et Ronny
  • Annie et Francis
  • Marie Goretti, Christian et Alexandre

 

  • Nombreuses démarches auprès des autorités administratives :

          Secteur de Bwira de Bwira, mairie de Ngororero, Gouverneur de la province Ouest.

 

  • Nombreuses visites quotidiennes de femmes, hommes et enfants : Voisins, membres de la coopérative, famille de Goretti, enfants parrainés.

 

  • Nombreuses séances de formation des femmes de la coopérative : Internet, gestion de la boutique, crochet

 

  • Nombreux cadeaux pour nourriture : 2 chèvres, 1 coq, 2 lapins, 1 pintade, + des légumes : carottes, aubergines, oignons, kolokazes, patates douces, + des fruits : ananas, mangues, prunes du Japon, clémentines, canne à sucre et … des bananes.

 

  • Nombreuses montées et descentes du boulevard conduisant à ce centre pour aller à : Butare, Kibuye, Kigali, Gitarama, Ngororero.

 

  • Nombreux démarrage du groupe électrogène et installation du panneau solaire pour charger nos 2 batteries et ensuite charger : appareils photos, nos téléphones, tablettes, ordinateur et lampes.

 

  • Nombreuses péripéties et autres événements inattendus qui modifient le programme à peine décidé. Et  pourtant de nombreuses étapes franchies pour la suite de la collaboration Ubuntu/ Abihuje.

Extrait du journal de bord :

6h, lever au chant du coq, qui vient comme chaque matin dans la cour.

Petit déjeuner.

Bouclage des valises.

Rangement de la maison.

10h23, le départ, quelques femmes et enfants attendent…

DSCN2547

 

DSCN2538

DSCN2542

DSCN2550

DSCN2551

DSCN2552

DSCN2553

DSCN2554

DSCN2555

DSCN2557

DSCN2559

DSCN2574

DSCN2583

DSCN2599

DSCN2604

DSCN2605

DSCN2606
Coucher de soleil sur Kigali (17h57 le 28 juillet 2014)

DSCN2618

Ce que nous retenons  (Extrait du journal de bord) : 

Les avancées d’aujourd’hui sont le fruit du long travail de l’association depuis cinq années, avec les membres de la coopérative Abihuje.

L’accueil chaleureux que nous avons reçu des femmes, hommes et enfants de Bwira témoigne des relations nouées au fil du temps. Chaque nouveau voyageur n’est qu’un passeur à un instant «T». Passeurs, c’est ce que nous avons été, bénéficiant des liens tissés lors des voyages précédents. Nous avons essayé de renforcer ces liens lors des différentes réunions avec Abihuje et des rencontres quotidiennes avec les habitants de Bwira. Après les attitudes réservées  des premiers jours, les petits rituels quotidiens de salutations, les visites coutumières, la curiosité et la joie des enfants, …, les appréhensions se sont dissipées, les regards des uns et des autres étaient autant de signes de reconnaissance mutuelle, différents mais semblables.

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑