Tout va très bien !

Chers amis internautes, chers adhérents,

Nous répondons à votre question, après ce long moment de silence sur la toile. Pour autant, toujours en action.

Les cigognes sont bien rentrés d’Afrique, du Rwanda, en août dernier :

Bonjour !!

Ça y est nous sommes rentrés ! Des souvenirs plein l’esprit, de magnifiques images dans la tête et un petit pincement au cœur après toutes ces belles rencontres !
Nous avons passé un superbe moment en compagnie de Pierre et Daphrose au village, triste de ne pouvoir rester plus.
Des photos ainsi qu’une vidéo prochainement. Les connexions en Afrique ne nous ont pas permises de communiquer comme nous le désirons, nous allons donc lancer le projet de financement depuis la France. […]Ainsi nous pourrons préparer un petit texte pour le site de financement participatif.
Sur notre route nous avons fait la connaissance d’un ougandais qui dirige une association aidant les street boys en Ouganda, nous allons sûrement partager la somme récoltée entre vos deux associations.

Pic’assos le 16 septembre dernier dans le centre ville niortais.

Le 8 octobre, vous avez été nombreux à venir nous voir à notre traditionnel stand de l’écofestival de Parthenay. Merci pour votre générosité.

Le 14 octobre, en CA élargi à tous nos adhérents, nous avons fait le point sur nos actions.

Suivez nos amis les cigognes en Afrique

C’est à vélo, avec nos marionnettes et instruments de musique que nous partirons à la découverte d’un petit bout d’Afrique en Uganda-Rwanda. Le voyage durera 10 semaines. Pendant notre périple, nous susciterons des moments de rencontre et de partage avec…

Pour suivre leur aventure, abonnez-vous à leur blog. En ce moment ils viennent d’arriver au Kenya!

les_cigognes_en_Afrique

Retrouvez-nous à Coulon le 11 juin 2017

Chers amis,

Au milieu de nombreux commerçants (produits régionaux et d’Afrique, artisanat local et d’ailleurs, produits d’hygiène et de bien-être, livres…), de la restauration africaine, des animations pour enfants et « ados » (initiation aux instruments africains avec « Koffi et Cie » et découverte du Kendo avec Lise et Etienne), de la pêche à la ligne, avec la buvette, son bric à brac, la tombola (nombreux lots de produits équitables à gagner) et une exposition de photos,

Soyez parmi les premiers à participer à notre action « Donne les couleurs à mon village » signée Ubuntu pour le Rwanda.

CAJCA Marché du Monde 11 Juin 2017 à Coulon

Et parlez-en autour de vous! Venez nombreux! Merci.

Voilà pourquoi le Centre Ubuntu :

Nkubiswe n’inkuba pe!

 

Nkubiswe n’inkuba mbonye iyi message kuri face book, y’akababaro mwatewe n’itabaruka rya musaza wawe Jean Damascène Kayibanda. Nahise mbibuka mwembi muje gushyingura votre grande soeur Marie Uganishuli niba ntibeshye amazina kuko iminsi ibaye myinshi. Mbega umubabara n’intimba binteye kumutima! 

Mwihangane cyane, Goretti nkunda, warababaye, wabaye imfubyi none usigaye wenyine, mumuryango wanyu mwari benshi beza, mwese ndabazi mwari inshuti zikomeye mubuzima bwanjye, ariko Imana itanga ninayo yisubiza. Ntacyo dufite twabikoraho, dusabe Imana imwakire mubayo. Sinshidikaya kandi ko bamwakiriye bose Ecolier, Maman we nashoboye kubona ku i photo, Marie, Françoise, François, Geneviève na Papa n’abandi bose … . Mes condoléances les plus attristes pour ta famille et j’ai une pensée pieuse pour toute la famille de Kayibanda Jean Damascène. Imana nimfasha nzasura abo asize. 

 

Mukomeze kwihangana natwe turakomeza gusenga no kubasabira ku Imana ngo ifashe abasigaye bose bashobore kwihangagnira ibihe bikomeye.

 

Umuvandimwe wawe ugufite kumutima

Jean (un ami)

Urakoze cyane Jean. Merci beaucoup. C’est toujours une immense joie de rencontrer quelqu’un qui a connu ma famille, du temps où elle était encore au complet. C’est un témoignage inestimable, car la plupart de mes neveux et de mes enfants n’ont pas connu tout ce beau monde qu’on était. Je publie ce témoignage, il me rappellera toujours que je n’ai pas rêvé, que je ne suis pas une extra-terrestre, que j’ai eu une famille autrefois .

Que personne ne s’y méprenne! Ceci n’est pas pour susciter du chagrin. Non, loin de là. J’ai très tôt cherché le sens de ma vie, la raison pour laquelle j’ai été entourée de tant d’amour, et pourquoi je suis restée, peu à peu, la seule survivante.

Ceci est la raison pour laquelle j’ai fondé le Centre Ubuntu.

Le Centre Ubuntu n’est pas une ONG Internationale. Le Centre Ubuntu, c’est d’abord et avant tout la définition que je donne à ma famille. Ma mère n’avait pas besoin de me faire des discours, je l’ai vue faire. Elle fut et reste mon héroïne. Mon père m’aimait tellement qu’il n’arrêtait pas de dire « je l’aime tellement ! si un jour je dois mourir, je vous en supplie, ouvrez ma poitrine et offrez-lui mon coeur », en parlant de moi ! Oui, j’ai été heureuse, nourrie d’amour ! J’ai connu très tôt le goût de l’amour, car je suis tombée dedans quand j’étais petite ! Et le Centre Ubuntu, c’est d’abord la maison de mes parents.

Les mots « Centre Ubuntu » ne seront jamais écrits sur les murs d’aucune maison.

Le Centre Ubuntu rayonnera sur les visages des enfants, des hommes et des femmes qui le fréquenteront.

Chaque projet à l’intérieur du Centre Ubuntu aura une structure pour le porter, s’il le faut je porterai les projets qu’on n’arrive pas à faire porter autrement, par ce que je suis l’héritière légitime de ce lieu symbolique de l’Humain dans l’Homme, Ubuntu. Ce lieu se veut un lieu où la beauté et la bonté seront explorées jusque dans l’illimité, dans les regards qui s’y poseront, avec l’envie de transmettre ce qui a fondé en moi un certain niveau de responsabilité; c’est à dire qu’en termes d’exigences, la rigueur, la dignité et le respect sont des valeurs que je suis chargée de transmettre, pour que chacun(e) retrouve ce qu’il a déjà en lui (en elle).

Mon petit frère Jean et moi, on était comme deux faces d’une même main pour porter cet héritage. Lui au Rwanda, et moi, en dehors du Rwanda. Il va me falloir d’autres mains, beaucoup d’autres mains, pour soutenir le rêve …

Marie

Quelques messages de soutien …

je voudrais être avec toi, par la pensée pour ce moment si dur,
Les mots manquent devant la soudaineté de la disparition d’un
être cher dans la force de l’âge, si jeune,
Je vous présente à toi et toute ta famille, mes plus sincères
condoléances ,
je suis de tout cœur avec vous;
je te sais forte, tu as traversé tellement d’épreuves dans ta vie, et ta
foi en la vie  est si grande qu’elle te permettra surement encore une fois de
surmonter ce chagrin.
je t’embrasse
Nadine

Merci Nadine, je publie ton message parmi tant d’autres, pour que mes neveux et mes enfants sachent que je ne suis pas seule.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑