L’Association Ubuntu

Contenu

Raison d’être de l’Association UBUNTU

Identité de l’Association

Principes fondamentaux

Axes de développement

Raison d’être de l’Association UBUNTU

L’association UBUNTU a été créée en 2009. Son objet est de créer et faire vivre le « Centre UBUNTU » avec les habitants de Bwira. Elle se caractérise par une démarche de projet de type développement local autour du vivre ensemble.

Tout le monde connaît la misère de l’Afrique, de manière générale. Le Rwanda est un pays qui fait d’énormes efforts pour s’en sortir, et qui reste dans la fragilité du génocide d’il y a 19 ans. Pour les occidentaux, le Rwanda c’est loin. Nous avons vu ce qui s’est passé à la télévision. Nous l’avons lu dans les livres. Nous en avons entendu parler. Mais c’est du passé, les journaux n’en parlent plus.

C’est vrai il y a des misères un peu partout dans le monde, mais lorsque la pauvreté s’allie à la destruction du lien, la communauté perd son âme, et l’humanité perd son essence.

UBUNTU, veut dire l’essence  de l’humain. « Je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes». Ou « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous »

UBUNTU est notre appel à vous tous, pour que vous fassiez ce qu’il vous est possible de faire, afin de changer la situation dans laquelle se trouvent les personnes de BWIRA en particulier.

BWIRA est une montagne, correspondant à un secteur administratif (équivalent d’un canton) de 23.000 habitants, au fin fond de la campagne profonde du RWANDA, 1.600 m d’altitude, sans accès (sans route), sans eau, sans électricité. Les habitants vivent essentiellement de leur travail de la terre : ce qu’on appelle une agriculture d’autosubsistance. Ils vivent au rythme des saisons. Celles-ci deviennent de plus en plus imprévisibles, rendant les perturbations climatiques encore plus d’incidence sur les habitants. Les difficultés pour se nourrir n’y sont pas rares.

Notre association axe son action sur l’éducation. Par ce que nous savons qu’avec des hommes et des femmes ayant l’Intelligence et la Sagesse qu’apporte la Connaissance, BWIRA va pouvoir créer des services, créer des emplois, mettre en route une économie de communauté. Créer le lien.

En Europe, cela paraît évident de se lever pour aller travailler ou chercher du travail au service de la communauté, et en retour, la communauté donne à chacun les moyens de répondre à ses besoins vitaux, et même plus.

Retour au contenu

Notre partenaire local : l’Association ABIHUJE

N’ayant pas pu identifier d’acteur économique partenaire local à Bwira pour la réalisation de notre objet, nous avons réuni un groupe de femmes que nous avons formé, soutenu et accompagné jusqu’à leur organisation en coopérative  reconnue : la coopérative ABIHUJE. Au cours de ces 5 premières années, grâce à sa singularité et à son dynamisme, la coopérative ABIHUJE a développé des actions innovantes et diversifiées répondant aux besoins et s’appuyant sur les ressources des familles et du territoire.  Elle a obtenu en 2011 une reconnaissance par le Ministère de l’emploi pour la création de l’emploi. Elle a ainsi su se définir comme un acteur à part entière et reconnu sur le territoire et dans le domaine du développement.

La collaboration entre la coopérative ABIHUJE et l’association UBUNTU a été transparente et informelle. Au vu des engagements de plus en plus importants, les deux structures viennent de formaliser leur collaboration au travers d’une convention cosignée.

S’il a fallu créer un partenaire local, l’association n’a pas pu rassembler tous les habitants de Bwira au sein de la coopérative. Cela eut été une utopie. Arrivées à 30, les premiers membres de la coopérative ont vite arrêté le recrutement, afin de rester efficaces et de garder la structure à la mesure de leur capacité de gestion. L’association UBUNTU reste toutefois ouverte de part ses actions qui visent tous les habitants de BWIRA et est prête à appuyer leurs initiatives par la voie de son réseau de partenaires.

Par exemple, lors de la visite des membres du bureau de l’association UBUNTU à Bwira, l’école de Gitarama, située près du Centre Ubuntu, a exprimé la demande de correspondance avec une école française et de recevoir un soutien pour les enfants orphelins. Un programme de parrainage a dès lors été lancé et depuis, une vingtaine d’enfants sont parrainés. L’association UBUNTU a également approché l’école de CHERVEUX (Deux-Sèvres) pour une demande de jumelage avec l’école de Gitarama. La concrétisation de ce jumelage n’a pas encore pu voir le jour en l’absence d’une connexion électrique et internet à l’école primaire de Gitarama mais le projet reste d’actualité.

Retour au contenu

Identité de l’association

La Personne « UMUNTU » en kinyarwanda est au centre du projet de l’association UBUNTU. Ce postulat signifie que la personne est actrice du projet et que tout se construit pour et avec elle, selon ses capacités, ses contraintes, ses désirs, ses besoins et sa créativité.

La personne

C’est bien sûr l’enfant et l’adolescent, puisque l’action d’UBUNTU se fonde sur l’enfance et la petite enfance.
C’est le parent
C’est le bénévole (membres et parents)
C’est le partenaire

Les valeurs

Ce postulat induit des valeurs qui définissent le cadre éthique de l’association

Le respect
de la personne dans sa singularité et dans sa différence
de ses désirs, de ses capacités et de ses contraintes
de la parole de chacun
du cadre proposé pour l’épanouissement et le développement de la personne
des besoins vitaux pour tous les êtres humains, besoins physiques, psychologiques et spirituels, afin que chacun retrouve sa dignité.

L’égalité
Tous les habitants, les enfants, les adolescents, les femmes et les hommes sont reconnus comme des personnes à part entière. Dans cette association, chacun est considéré dans sa singularité, avec ses différences et chacun a sa place et est pris en compte de manière équitable quel qu’il soit. Il est reconnu comme un acteur à part entière du projet de l’association et est invité à contribuer à la vie collective.
L’égalité est également définie dans le sens d’égalité dans le degré du respect du à chaque être humain. Cette valeur est particulièrement importante dans sa dimension internationale et fonde la sensibilisation et le soutien sollicité au niveau de la France par exemple.

L’échange
Toute l’activité de l’association est basée sur l’échange. C’est une valeur qui détermine le fonctionnement au niveau :
de la gouvernance
des différents acteurs au niveau local et international (population locale, institutionnels et partenaires externes…)
C’est un critère de choix des actions, des projets de l’association. En effet, les actions, projets et activités mis en place doivent, en priorité favoriser l’échange entre les enfants, les membres de la famille, entre les familles, la communauté locale, entre les partenaires, entre les pays et les cultures.

La confiance
Cette valeur définit la nature des relations que les membres de l’association entretiennent en interne comme en externe, au niveau local et global. Cette confiance se caractérise par le regard porté sur la personne et la place accordée à chacune.

La responsabilité
Cette valeur associe les valeurs sociales de respect, d’égalité, d’échange et de confiance. L’association reconnaît cette valeur comme essentielle pour orienter l’action des individus dans la communauté de Bwira. La vie de l’Homme, lorsqu’elle n’est que survie, dans un contexte de très grande précarité, met à mal les valeurs éthiques. Les européens ont tendance, à vouloir agir par charité en apportant une aide gratuite sans contre partie, mais la charité ne peut gérer que l’état d’urgence et ne promeut pas l’autonomie des personnes et des territoires.
Notre vision pour la communauté de Bwira n’est pas la charité, mais la prise en compte des ressources, des besoins et des attentes des populations locales et la mise en oeuvre du développement de leurs capacités à agir. C’est la participation, la responsabilité de chacun des acteurs locaux pour un développement durable. Concrètement il s’agit d’amener les personnes à comprendre l’absolue nécessité de s’impliquer par un travail rigoureux, exigeant et persévérant vers un processus de transformation collective. Recevoir et donner. L’association fondée sur les principes de l’éducation populaire, accompagnera les personnes actrices vers cette vision globale et communautaire respectueuse de l’individu acteur du changement au service de la communauté.

Retour au contenu

Principes fondamentaux

Ces principes sont induits par le postulat et les valeurs de l’association UBUNTU. Ils représentent le cadre de référence pour la définition des missions, du fonctionnement et des actions de l’association.

Missions de l’association UBUNTU

Les missions de l’association reposent sur les fondamentaux suivants :

La famille
Le projet UBUNTU donne une place prépondérante à la famille et à la communauté locale et met tout en oeuvre pour favoriser les liens familiaux (parents-enfants, fratrie..), en interne mais également sur le territoire.

Valorisation des capacités de la personne
La relation est basée sur la valorisation des compétences et des ressources des personnes. Le choix est de s’appuyer sur ces ressources pour répondre aux besoins des personnes. Les actions, les projets et les activités doivent avoir pour objectifs prioritaires la valorisation et le développement des capacités des personnes dans leurs singularités. Tout doit être mis en Projet oeuvre pour le développement personnel, sans discrimination, afin que ces personnes puissent accroître leur pouvoir d’agir individuel et collectif, pour améliorer les conditions de vie sur le territoire de BWIRA.

La santé
Pour s’épanouir dans leur scolarité, les enfants de Bwira comme de partout ailleurs ont besoin de conditions optimales propices à la santé de tous les membres de la famille. La santé implique entre autres l’accès à l’eau potable, l’éducation à l’hygiène, une alimentation variée et équilibrée, les moyens pour se payer une mutuelle de santé.

La culture
Le projet UBUNTU recherche l’accès pour tous les habitants de Bwira à la culture par les échanges culturels entre les peuples et la valorisation de la culture locale pour la reconnaissance de la population.

Retour au contenu

Fonctionnement

Les fondements éthiques déterminent quelques règles fondamentales de fonctionnement.

La Transmission
L’esprit UBUNTU assure sa pérennité grâce à la transmission de son identité par ses membres, les parents, les enfants et les partenaires. Il s’agit également de transmettre les valeurs de l’association au-delà de ses activités et de ses membres pour élargir son influence au plus grand nombre de personnes sur le territoire et en France.  La pédagogie et la méthodologie de projet développées se fondent sur le principe de transmission des savoirs, des savoir-faire, des cultures… L’information transmise par la coopérative ABIHUJE à l’association UBUNTU lui permet d’assurer la sensibilisation en France pour la mutualisation des compétences, l’échange et la récolte de fonds.
La coopérative ABIHUJE n’est pas un simple bénéficiaire. Elle est le « passeur », qui reçoit (les dons en nature, les connaissances à travers les formations, etc) et partage autour d’elle, à Bwira.

La considération de la personne
L’intérêt accordé à la personne détermine le choix des actions, des projets…. Il doit élargir le champ des possibles. Tout doit être mis en oeuvre pour répondre aux besoins et aux désirs de la personne. Le budget et les moyens sont mis au service du projet des personnes. Au sein de l’association, chaque personne doit avoir une place reconnue et respectée par l’ensemble des membres.  Le parrainage s’adresse en priorité aux enfants scolarisés et démunis. Pour autant, ces enfants reçoivent et apprennent à partager, à donner autour d’eux. Cela les valorise et leur donne toute légitimité et reconnaissance en tant qu’individu à part entière au sein de la communauté.  Les dons en nature sont destinés à tous les habitants selon le Système d’Echanges Locaux. Certaines personnes pourront par exemple, offrir leurs services à la communauté en échanges de dons en nature, de manière à ne pas vivre le don comme une assistance, mais comme un mérite qu’ils reçoivent en toute dignité.

L’action collective
L’association privilégie le « faire ensemble », le « vivre ensemble », à tous les niveaux de son organisation et de son fonctionnement (processus de décision, mise en oeuvre des actions, évaluation..), en interne et en externe.  La restitution des résultats aux acteurs (membres, partenaires locaux et internationaux) sera une exigence pour susciter plus d’engagement aux côtés des habitants de Bwira.

L’accompagnement
L’attention accordée à la personne et la volonté de lui permettre d’exercer son pouvoir d’acteur se traduisent par une démarche d’accompagnement pour développer ses capacités et son potentiel ou réaliser ses projets.  Cet accompagnement concerne les enfants et les adolescents, les parents, les personnes âgées, grands-parents, oncles, tantes. Ceux-ci participeront à la transmission orale (le plus souvent) de l’histoire petite et grande de la communauté de Bwira. Afin de ne pas perdre la mémoire collective des us et coutumes (culture locale) qui est l’essence, l’identité, même d’une civilisation.  L’association propose aussi un accompagnement du principal partenaire local : la coopérative ABIHUJE. L’association est à la recherche de bénévoles pour assurer la gestion de la structure pendant un séjour entre 3 et 6 mois, le temps de mettre en place les outils de gestion de lancement du Centre UBUNTU.

La participation
La personne est au centre du projet et elle est actrice du projet associatif à plusieurs niveaux. Pour cela, la participation est un principe fondamental :
L’enfant acteur : de ses loisirs et de sa scolarité au sein de la structure
Les parents, les personnes de la communauté locale, la coopérative, acteurs dans le cadre de projets locaux
UBUNTU acteur du territoire : A l’initiative ou partenaire d’actions territoriales partagées avec d’autres acteurs.

Retour au contenu

Axes de développement

Les axes de développement suivants donnent une réelle cohérence au projet global en permettant à l’association de s’inscrire dans la durée.  Il ne s’agit pas d’actions mais d’axes de développement pour lesquels, il faudra définir des actions.

  1. Développement de l’accueil et de l’accompagnement des enfants et des jeunes autour d’activités éducatives pour les enfants dans une réelle mixité.
  2. Développement du projet de soutien scolaire en priorité pour les enfants se préparant aux examens d’état. Les modalités d’accueil seront définies en collaboration avec la coopérative ABIHUJE et en fonction des demandes enregistrées.
  3. Développement du projet coopératif. Le projet est lancé avec la coopérative est à étendre en fonction des demandes et des opportunités.
  4. Développement du projet de formation visant une professionnalisation en vue de la création de nouveaux métiers sur le territoire. Le processus lancé avec la coopérative ABIHUJE est à étendre au fur et à mesure des rencontres avec de nouveaux talents qui s’inscriront dans le plan de développement du secteur BWIRA. Nous projetons la création d’un Centre de Formation Professionnelle Ubuntu, sur un territoire proche du Centre Socio-Culturel Ubuntu, afin de pérenniser un développement durable.
  5. Retour au contenu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑