Le 24 Juillet 2014, départ d’Alexandra et Ronny

DSCN2348

Il est 6h40 le soleil se lève sur Bwira, chasseur d’images, Ronny a grimpé sur la colline pour capter cet ultime instant. 

DSCN2353

Les levers et couchers de soleil ont toujours été une fascination pour  l’homme, quelque soit l’endroit de la planète où il se trouve. 

DSCN2354

 

Dans cette immense galaxie, un même soleil brille pour tous les hommes, ce cadeau est une invitation au partage. N’avons-nous jamais imaginé d’autres hommes sur cette terre regardant ce même soleil, au même instant que nous ? Un instant de bonheur …  

DSCN2369

Mahoro est venue de bonne heure pour faire les derniers adieux à sa marraine.

DSCN2370

 

DSCN2372

Nous laissons Mahoro à Muhororo.

DSCN2373

 

DSCN2374

Nous raccompagnons Alexandra et Ronny à Kigali, en passant par Gitarama.

DSCN2375

 

DSCN2376

Il est 14h 30, Alexandra et Ronny repartent pour l’Ecosse, près d’Édimbourg.

Bon voyage à vous deux, grâce à internet nous pourrons continuer les échanges.

La dimension internationale de l’association Ubuntu existe de fait, par la diversité de ses membres. L’esprit Ubuntu n’a pas de limite géographique, partant de Bwira  il a essaimé en diverses régions de France et en Europe, il relie les femmes et les hommes d’ici et là-bas.

Merci à toutes ces femmes qui par leur solidarité, leur ténacité et courage nous ont fait témoins de leur grande dignité.     

 

Bonne Année 2013 des enfants de Bwira!

Lundi 7 Janvier 2013, c’est la rentrée scolaire pour les enfanats de Bwira.

Afin d’équiper les 18 enfants parrainés au travers de notre association, nous avons passé un après midi sur Skype le dimanche précédant. C’était une véritable découverte pour ces enfants et une grande sortie: prendre un taxi après 13 km de Bwira à la grande route de Gatumbà pour arriver à Gitarama, la ville la plus proche, où habite notre représentant Jean, qui avait préparé toutes les enveloppes et acheté le matériel scolaire pour la rentrée, en réponse aux besoins que les enfants avaient eux-même exprimés il ya quelques semaines.

Et puisla grande surprise, celle de tenir une petite réunion sur l’écran de l’ordinateur, en voyant le visage de la personne qui parle. Ils étaient « épatés »!

Ils sont tous rentrés très contents, prêts pour la rentrée.

Au nom de tous les parrains, notre présidente leur a prodigué maints conseils pour bien travailler à l’école, afin que les efforts de parrainage soient véritablement couronnés de succès. Nous leur avons souhaité la bonne année et bonne chance pour la nouvelle année scolaire.

De leurs côtés ils vous transmettent tous leurs meilleurs voeux et vous disent un énorme MERCI.

Une petite anectode concernant Pierre, un garçon qui avait abandonné l’école l’année dernière, par manque de moyens, et que pendant longtemps nous n’avions pu joindre car il était parti dans la capitale chercher du travail. Entre temps, nous lui avions trouvé une marraine, mais Pierre restait introuvable.

Heureusement, Pierre a fini par apprendre la bonne nouvelle et il est de retour pour l’école, ce qui nous réjouit!

Il manquait quand même 4 enfants à cet appel :

Didace et Théodette qui attendent les résultats de l’examen d’Etat pour leur passage au collège. Comme ils ne savent pas encore dans quelle école ils doivent aller, nous avons préféré attendre les résultats (qui sortiront le mois prochain) afin de mieux évaluer leurs besoins et ne pas prendre le risque de donner l’argent de l’inscription trop tôt.

Pacifique qui a encore sa jambe plâtrée, suite à son accident de juillet dernier. Nous attendons des nouvelles de sa maman.

Joseph qui a reçu le message et s’est présenté à notre maison de Bwira plutôt que chez Jean à Gitarama. Jean est allé lui porter la commission à la maison.

Quant aux 14 qui se sont rendus à Gitarama, dès leur retour à Bwira, ils ont demandé à un ami de nous téléphoner pour dire qu’ils étaient bien rentrés.

Merci encore à tous les parrains pour votre précieux soutien.

Une couverture tricotée pour Mahoro

MahoroMahoro est une jeune fille de 18 ans et la première de sa famille qui est parvenu à aller au collège, bien que pour des raisons financières, son maintien dans le système scolaire risque à tout moment d’être compromis.

Alexandra a donc commencé de parraîner Mahoro pour lui offrir la chance de poursuivre ses études et pour l’encourager dans cette voie. L’année passée, Alexandra a conçu, dans le cadre d’une classe de tricot qu’elle a donné, une petite couverture qui est composée de pièces plus ou moins carrées (et autres formes!) réalisées par les personnes à qui elle a appris à tricoter. Chacune des membres de cette classe s’est dit heureuse de contribuer ainsi à ce geste de soutien et de solidarité. Blanket Knitting class 2011

La petite couverture est doublée de feutre très doux et est donc bien chaude et confortable.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑